/mon-cts/rendez-vous-avec-le-dieu-du-cts.html

Vaincre les géants de la vie

par Jim Richards le 20 mars, 2020
Vaincre les géants de la vie

Nous avons tous des géants dans nos vies. Cela fait partie du paquet de notre humanité. Ces géants ne sont pas les mêmes que Goliath, mais nos géants sont tout aussi réels. Il peut s'agir de géants financiers, émotionnels ou professionnels. Ils peuvent impliquer des maladies dans notre corps ou des tentations qui mettent à l'épreuve nos âmes. Alors que nous ne devrions pas nous inventer des géants supplémentaires, il est important que nous reconnaissions ceux que nous avons.

Dans I Samuel 17, David affronte le géant, Goliath, et nous fournit ainsi un modèle encourageant de comment affronter les géants dans nos vies.

Il est important de reconnaitre la situation cruciale dans laquelle se retrouve Israël dans cette histoire. Les Philistins avaient choisi que la bataille contre Israël serait une bataille entre champions. Ce n'était pas une forme de guerre inhabituelle à l'époque. Ce qui est difficile, c'est que toute la nation du perdant dans cette bataille entre champions deviendrait esclave de la nation du vainqueur. Les enjeux de cette bataille étaient très élevés. Ce qui est encore plus déconcertant, c'est qu'absolument aucun des Israélites, y compris le roi Saül, ne s'aventurerait dans une bataille contre Goliath.

Dans cette situation tellement troublante et dangereuse, David apparait alors qu’il n’était probablement qu’un jeune adolescent, trop jeune pour être enrôlé à l’armée.

David suit trois principes pour vaincre ce géant, des principes qui peuvent s’appliquer de la même manière pour vaincre les géants dans nos vies aujourd’hui:

1. Reconnais Qui Dieu Est – “Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter l’armée du Dieu vivant?” (verset 26) Il est important de commencer par reconnaitre que le Dieu que nous servons est vivant et bon. Il ne s’agit pas d’une figure mythologique perdue dans le passé. Dans Exode 3, Moïse a eu une expérience similaire de Dieu dans le buisson ardent. À cet endroit, Moïse demande à Dieu quel était son nom, et Il répondit au verset 14, “Je suis celui qui suis.” Ce nom étonnant et totalement unique signifie que le Dieu que nous servons est éternellement dans le présent. Oui, il est dans le passé, mais je ne vis pas dans le passé. Oui, il sera dans le futur, mais je ne vis pas dans le futur. Le seul endroit où toi et moi vivons, c’est le présent et c’est précisément là où Dieu se trouve éternellement.

2. Rappelle-toi des démonstrations passées de la puissance de Dieu dans nos vies - “L’Éternel m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours, et il me délivrera aussi de ce Philistin.” (verset 37) Nous avons tous des témoignages de comment Dieu nous a délivrés dans le passé dans nos vies. Se rappeler de ces témoignages édifie la foi alors que nous affrontons nos géants aujourd’hui. Si souvent, le diable tente de nous convaincre que ce géant auquel nous sommes confrontés aujourd'hui est tout à fait unique alors qu'en réalité tous les géants auxquels nous faisons face entrent dans la même catégorie que les réalités inférieures au pouvoir supérieur du Dieu qui demeure à l’intérieur.

3. Reconnais à qui appartient la bataille - “la bataille appartient à l’Éternel” (verset 47)
Ce beau pas de confiance que David franchit est fondée sur les deux principes précédents. Il est également important de réaliser que la leçon de confiance est différente des autres leçons de la vie. Nous apprenons les leçons de la géographie une fois : Bruxelles est la capitale de la Belgique. Nous apprenons les leçons des mathématiques une fois : 2 X 2 = 4. La leçon de confiance doit cependant être réapprise à chaque nouveau géant. Le fait que nous ayons fait confiance au Seigneur il y a cinq ans pour une bataille financière et un géant ne garantit pas que notre confiance soit à jour.

La question clé qui se pose est: “Faisons-nous aujourd’hui confiance au Seigneur pour vaincre les batailles auxquelles nous sommes confrontés aujourd'hui?”

Jim Richards
back